diffusion du livre d'Angélique Andthehord
SEX AND DESTROY un nouveau son rock ?
Prochain extrait jeudi 23 novembre. Bonne lecture !
astuce ! En cliquant sur le titre de l'extrait, vous accédez directement au chapitre auquel il se rapporte.

chap. 2 Le massacre d'Hérode extrait 36

Ma mère me dit un jour :
« C’est pas grave. C’est fréquent d’avoir des tics, quand on est enfant. Ça passera. Le mieux, c’est de t’en faire une raison. »
En fait, il s’avéra que lorsque je me laissais agacer par les moqueries de mon grand frère, je faisais de plus en plus ces gestes, par nervosité ; au contraire, si je décidais que je n’en avais rien à fiche, je parvenais à me contrôler et à faire disparaître ces tics… jusqu’à ce que d’autres réapparaissent. J’en pris mon parti.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est vrai que les enfants ont souvent des tics que leurs proches leurs font remarquer. Ma soeur qui avait la flemme de lever la main pour se gratter le nez, avait trouvé plus simple de plisser son nez tout en faisant la moue. Ce tic me faisait bien rire. Les enfants sont aussi très moqueurs.